Théories des lois cosmiques

(Extrait de La naissance d'une Philosophie)



La conscientisation des phénomènes écologiques nous amène à une fébrilité désordonnée. Refusant les conséquences karmiques négatives, nous adoptons une attitude à contre-emploi. Chacun se déculpabilisant sur sa part dans l'état du monde et rejetant la faute sur l'autre. Cet autre différent de soi. On ne peut déroger à la loi cosmique qui souvent est différente de nos lois juridiques, L'ordre mondial a été établi selon un ordonnancement erroné des valeurs. Se basant sur cette relation dominant/dominé, nous emprisonnons nos pouvoirs libérateurs de nos consciences. Chacun se faisant tyrannique sur descendant ou ascendant. On ne peut rester sur ce mode grégaire de pensées. L'asservissement généralisé est suicidaire pour la Création.

Comment bien atteindre son Zénith si nous n'avons pas exploré d'abord et avant tout son Nadir. Seul moyen d'éviter la chute c'est d'aller du bas en haut de soi-même. Renier sa mauvaise part, ou sa part d'ombre ne fait que renforcer cette théorie de la chute auquel nous sommes tous soumis,

Comment construire une maison en commençant par le toit si nous n'avons pas construit les fondations et les murs sur lequel repose le toit. Il ne faut pas aller trop vite et ne pas s'envelopper dans un égocentrisme qui nous perd. Il ne faut pas oublier que la branche originelle des hommes vient de l'Afrique. Nous avons donc tous l'Afrique en nos gênes, en nos racines. Par ce tel rejet de notre nature primale, l'esclavagisme a fait rage. Inconsciemment renier l'origine des espèces. Oui les religions sont une aide, mais il ne faut pas oublier les faits scientifiques, nous descendons du singe. Comment ne pas comprendre que les animaux sauvages des réserves africaines sont une part de nous-même, notre part animale et sauvage que nous refusons d'admettre,

Je suis triste sur ce qui a été fait aux Indiens d'Amérique, habitants premiers du Nouveau Monde avec une culture proche de la Nature, de la Terre et des Esprits. Triste également sur ce qui a été fait sur les aborigènes d'Australie, leur rapport intuitif à l'état des choses et du monde a été renié au profit d'une culture trop loin des valeurs cosmiques.

La disparition des atlantes devrait nous faire comprendre comment une réussite mal endiguée peut se transformer en une chute vertigineuse au point de mener à la destruction. Ne pas oublier les peuples et les civilisations disparues. Elles ont à nous transmettre un message. Mais aveuglé par le matérialisme et le mirage des religions, nous ne voyons plus la Vérité. Il faut à tout prix favoriser la résurgence de nos propos archaïques. Se connecter aux origines du Monde. Retrouver le fil de l'histoire naturelle. La Gaïa retrouvée en nos consciences, s'aider par l'interconnexion au Monde, la Sagesse des éléments.

Il ne faut pas mésestimer les soubresauts de la Terre. Ses grondements, sa vie bouillonnante en ses entrailles bouleversée par tant d'erreurs humaines. Nous devons avoir une intuition de nous-mêmes et se raccorder à la Terre pour retrouver le chemin du développement de nos consciences humaines. Nous ne sommes que l'intercession des éléments qui nous transmettent la vie et la conscience de vivre au sein du système solaire. Il faut vraiment avoir une hauteur de vue qui nous dégage des aléas et contraintes bassement humaines. Oui des êtres humains, mais vraiment peu de choses dans cet univers infini.

L'ascension à un état de conscience supérieur ne doit pas nous faire rater ce pourquoi cet avancement a été fait en nous. La théorie du genre et des espèces doit être avancé et compris.

L'extinction d'une civilisation s'explique par ce retournement contre soi pour avoir voulu fixer des règles se prévalant supérieures aux lois cosmiques. Rien ne peut déterminer la connaissance du monde des consciences par un avancement humain grégaire prisonnier de nos névroses humaines. Les religions n'ont pas montré jusqu'à ce jour de maturité éclairée sur l'état serein de nos consciences. Les peuples doivent se rendre compte de l'urgence à maintenir l'ordre mondial dans une pluralité de niveaux d'état de conscience. Cela créera une émulation favorable à l'avancement de nos âmes vers la Sagesse en accord à Gaïa qui n'est qu'une petite partie de l'Univers,


La naissance d'une Philosophie

Théorie de la page blanche pour soi-même et pour l'humanité

La liberté

Une éthique et une générosité élitiste ?

Théories des lois cosmiques

Prise de conscience humanitaire

L'absolutisme : Danger ou acte salvateur ?