L'amour est la solution

(Extrait de La naissance d'une Philosophie)



La dégradation du sol de nos humeurs mène dans un état d'égarement qui confine au chaos.

Comment peut-on se construire si les bases ne sont pas solides. La friabilité de nos affects primitifs nous pousse à l'inanité du cerveau. Un état délétère et féticheur de la noirceur qui nous englobe. Une tension avancée qui nous embrume. Il est nécessaire d'intervenir. Mais comment ? Une attitude scientifique est hors de propos. L'affect, les émotions ne se guérissent pas à coup de scientifiques solutions. Et s'il suffisait d'une bonne dose d'amour ? L'amour qui adoucit le plus grand des monstres. L'amour venant à bout des états les plus tristes et éventés.

La vie en noir devient anthracite puis le blanc arrive. Et ensuite vient un monde coloré. Les couleurs du bonheur, de la joie et de l'amour. Comme un gymnaste, il faut de l'entraînement mais ensuite on a la banane à toute épreuve. A ceux qui me demande à quoi je marche, je réponds : A l'amour ! Ce mignon petit sentiment vient à bout de tout. Mais gare à moi, certains m'en veulent durement pour avoir fait poindre ce sentiment en eux. Cette petite graine de l'amour peut être perçue comme du poison mortel pour ceux qui marchent à la haine ou à l'amour destructeur qui est en fait de la haine.

Alors en bonne poire bien guimauve, je saupoudre de l'amour à tout va. Bon c'est vrai, je récolte des bobos au coeur à faire cela. Mais qu'importe, dès l'instant où j'ai pu mettre cette graine de l'amour dans le plus gelé des coeurs.

Quoi ? Voudrait-on me châtier pour avoir fait cela ? Moi, me mâter et me corrompre à la haine ? Là, je rigole doucement. Bon c'est vrai, des colères par-ci, par-là... Mais une colère de surface qui n'est pas méchante en fin de compte. C'est que j'ai un échéancier à tenir...

Que tous voient la vie en rose et soient gorgés d'amour... Oui, je reconnais, le contrat est colossal, mais mes certificats sont en règle, je suis apte à l'amour.

J'avance sans filet, j'élimine cette pieuvre noire de la peur et je navigue sur ma fibre maternelle et infirmière pour consoler les coeurs. J'emploie des trésors de gentillesse et d'amour. Mais, est-ce vraiment sérieux que de vouloir transformer le monde en un vaste territoire d'amour et de bonheur ?

Et bien OUI !Je me détache de la fausse tristesse du quotidien et je fais de mon quotidien des vacances romaines perpétuelles. Il ne tient qu'à nous de faire en sorte que chacune de nos journées soient en accord avec ce que nous sommes et qu'en nous couchant nous puissions nous délecter de cette journée. Le plaisir ingénu d'avoir réussi sa journée...


La naissance d'une Philosophie

Théorie de la page blanche pour soi-même et pour l'humanité

La liberté

Une éthique et une générosité élitiste ?

Théories des lois cosmiques

Prise de conscience humanitaire

L'absolutisme : Danger ou acte salvateur ?