Sensation d’éternité

(Extrait de La naissance d'une Philosophie)



Cette sensation d’éternité qui nous étreint lors d’un état calme est à revoir à l’aune de la modernité des idées. Comment se prévaloir de cette sensation éternelle de vie sans un atermoiement certain. Le temps passant lentement, l’éternité coulant dans nos veines, nous parvenons à contenir les affects pour une discordance renouvelée. L’empathie calculée sur fond d’intégrité nous pousse à conquérir notre bien-être dans l’ennui des choses. Le sablier du temps remettant à sa place les vérités de ce monde sans arriver à choisir un temps passé, présent et à venir.

Le synchronisme des éléments, leur conscience bouleversante nous absout de toute règle fortuite. S’ajuste alors en nous un sentiment calme et zen qui, selon les lois cosmiques nous aiguise dans un monde serein de la vie.


La naissance d'une Philosophie

Théorie de la page blanche pour soi-même et pour l'humanité

La liberté

Une éthique et une générosité élitiste ?

Théories des lois cosmiques

Prise de conscience humanitaire

L'absolutisme : Danger ou acte salvateur ?