Vitalité consciente

(Extrait de La naissance d'une Philosophie)



Par un subterfuge soudain, j’égrène les minutes telle une furie assagie par l’attente d’une vie meilleure. Ma conscience me dicte de faire acte de contrition sur des événements passés pas très glorieux. Et c’est à ce moment de récupération de karma que je retrouve toute ma vitalité, toute ma conscience sereine. Rien ne m’est épargné, rien ne vaut la fin du karma positif et négatif. C’est à ce prix que l’on gagne sa liberté d’acte et de pensée.

Viennent alors les souvenirs passés, une revue de fond sur ce qui nous a fait avancer. Un surcroît de bien bien-être nous arrive et nous regardons notre vie sous un angle neuf, un angle plus ouvert sur l’empathie et le bien que l’on fait aux autres. Une énergie nouvelle nous gagne et par un heureux mystère, le chagrin et la tristesse s’en vont. Les nœuds qui nous empêchaient d’avancer sont déliés, reste juste une limpide euphorie, une joie profonde d’être arrivé au point où le retour des choses s’efface. La vie s’avance vraiment et nous pouvons passer au vrai futur de notre vie.


La naissance d'une Philosophie

Théorie de la page blanche pour soi-même et pour l'humanité

La liberté

Une éthique et une générosité élitiste ?

Théories des lois cosmiques

Prise de conscience humanitaire

L'absolutisme : Danger ou acte salvateur ?