Gouvernance de l’intellect supérieur



   
           

Cet intellect supérieur nous gouverne par l’intermédiaire de notre conscience. Cette douce petite voix qui nous conseille en notre for intérieur. Bien souvent, la réponse à nos questions se trouve en nous. Et c’est cette petite voix qui nous le dit. Il faut suivre cette conscience supérieure sans pour autant nous défausser de notre jugement. Il y a la « bonne » et la « mauvaise » voix. C’est à nous de bien distinguer nos actes et de faire en sorte que le bien triomphe. Cette capacité de jugement, à démêler la bonne voie, le bon chemin à prendre est ce qu’on appelle l’intellect supérieur et c’est lui qui est en pleine gouvernance de notre vie, notre libre-arbitre.