Catalepsie magnétique

(Extrait de La naissance d'une Philosophie)



Par un magnétisme troublant de ma personne vers ces idées philosophiques qui me parcourent, je suis subjuguée de ce pouvoir tétanisant intellectuel. Je parcoure ma vie rétrospectivement, je collectionne les idées synchrones sur fond d’événements marquants, je réédite mes pensées revisitées par celle que je suis aujourd’hui, je pousse le vice jusqu’à mouvoir mes actes pour qu’ils soient autres. Se subordonner aux fonctions vitales par avance à l’intégralité de ma vie, j’avance sereinement en changeant le cours des choses. Fini d’accepter l’inconfort d’une situation. Je ne tergiverse plus pour arriver à mes fins. J’atteins le lâcher-prise. Je lâche l’affaire sur ce que je ne peux changer, j’accepte l’inacceptable pour me retrouver plus sûrement, pour me protéger du mal-être qui adviendrait. Le bien-être n’a pas de prix, même si pour cela il faut couper les liens néfastes ou toxiques. Pourtant, l’âme est sereine, la femme en moi revit, ma vie en équilibre sur fond de succès serein et calme.

Ce moment figé, ce moment de catalepsie me fait réfléchir sur mon comportement passé, cet acharnement à poursuivre des actes erronés, cette inhabituelle force me guide et m’enjoins à vivre selon mes idéaux d’amour, de douceur et de compréhension. Se libérer du joug du poids du passé, ce mauvais passé qui nous englue vers le fond. Il suffit d’un rien, d’un stop au nom d’une confiance retrouvée auquel personne ne peut plus toucher, ce tréfonds de bien-être à ne plus accepter l’inconfort de l’attente ou du manque de considération de l’autre. Il faut pourtant se dire que c’est dur de se détacher, dur de refuser l’autre qui nous heurte profondément. Refuser de descendre par un autre, refuser cette chute récidivante qui, par amour nous plombe. Alors le magnétisme des idées revient, la foison philosophique revient. Et si inconsciemment, nous savions dans quel chemin nous allons, si pour s’y retrouver dans ce dédale de chemins qui s’offrent à nous, nous choisissions le chemin où nous sommes le plus serein. Pour rien ni pour personne il ne faut descendre, toujours avancer, coûte que coûte, vaille que vaille. C’est le prix de la liberté sereine.


La naissance d'une Philosophie

Théorie de la page blanche pour soi-même et pour l'humanité

La liberté

Une éthique et une générosité élitiste ?

Théories des lois cosmiques

Prise de conscience humanitaire

L'absolutisme : Danger ou acte salvateur ?