Désengagement humanitaire

(Extrait de La naissance d'une Philosophie)



Si toutes les associations qui oeuvrent dans l’humanitaire se désengageaient tout d’un coup, nous serions face à une catastrophe humanitaire sans nom. L’aide est nécessaire. Souvent, on parle d’assistanat, mais que serait la vie sur Terre sans cette entraide, sans ces associations qui oeuvrent pour le bien du monde. Alors oui, on regrette que ça n’aille pas assez vite, on se demande parfois où vont nos dons, mais surtout pensons qu’il est nécessaire et urgent d’aider, de donner. Les dons aux associations, le bénévolat est nécessaire.

Il faut penser le monde en termes d’entraide, de générosité, d’altruisme, de solidarité, d'amour et de compassion… L’humanité s’entraide, se relaie pour améliorer les inégalités, les conditions de vie. L’état, par le biais des subventions prend part dans ce tissu associatif et nourrit ce réseau fédérateur.


La naissance d'une Philosophie

Théorie de la page blanche pour soi-même et pour l'humanité

La liberté

Une éthique et une générosité élitiste ?

Théories des lois cosmiques

Prise de conscience humanitaire

L'absolutisme : Danger ou acte salvateur ?