Où allons-nous ?



   
           

Depuis la nuit des temps, nous nous posons cette question. Où allons-nous ? D’où venons-nous ? Qui sommes-nous ? L’homme a toujours voulu savoir. Je dirais que nous allons vers des possibilités infinies. Le Cosmos nous attend, le Cosmos nous entend et nous répond.

Il nous dit que rien n’a été fait par hasard, tout est voulu et ordonné selon l’alchimie des éléments. Pourquoi quelque chose plutôt que rien ? Pour vivre le mystère de la vie. Pour que nos corps éprouvent, par leurs vies, des états d’âmes. Ces mêmes états d’âmes qui s’ancrent dans l’avenir et dans la ligne temporelle. Nous allons vers un avenir meilleur, une régénération des consciences, retrouver les splendeurs des temps anciens par la magie de l’amour pour soi et pour tous.

L’amour qui jaillit en nos coeurs, c’est cela la motivation de l’Univers. Nous allons vers une page blanche pour l’Humanité, libérée de ses chaînes qui l’entravaient. La cosmogonie renouvelée à son paroxysme, le temps, le mouvement, ce balancier du temps nous scande de vivre pleinement de nos sens, de laisser jaillir la lumière entrant en nos coeurs.

Nos coeurs libérés de cette gangue de noirceur, cet enfer éveillé que nous trainons depuis des lustres. Cet avenir est atteignable telle une asymptote toujours plus proche à l’infini. Nos lignes de failles aguerries, nous laissons poindre un nouveau jour pour nous-mêmes. Surtout ne pas baisser les bras si nous ne voyons pas cette lumière qui arrive. Il suffit juste d’ouvrir les yeux, les Eléments, le Cosmos, les Planètes, les Etoiles nous sourient.

Nous allons vers un meilleur état d’être, une symbiose cosmogonique entre l’Univers et nous-mêmes. Se sentir faire corps avec la vie, avec l’essence même de la vie. N’oublions pas que nous sommes fait de matière organique venue de l’Univers, nous sommes des particules de l’Univers. Sentons-le vivre en nous, cette pulsation cosmique que nous oublions trop souvent car trop ancrés dans les vicissitudes et les joies de la vie. Savoir s’éveiller par le haut pour atteindre les hauteurs d’âme auxquelles nous sommes promis. Et pour cela, s’accrocher à la Terre, l’élément Terre faisant partie de cette sublime cosmogonie.

Nous allons vers ceci si nous voulons bien y croire, il ne tient qu’à nous de nous ouvrir à cette magie de l’atome réuni en matière, fondation de l’Univers.

Notre conscience collective est malade des erreurs du passé, il faut régler ce problème pour arriver à cet éveil lumineux où l’on peut entrevoir l’avenir de l’Univers.