De l'observance des Lois du Monde

(Extrait de La naissance d'une Philosophie)



Le Monde, l'Univers est régie par des lois qui diffèrent de nos lois humaines. Nous sommes tenus à l'observance des lois du Monde. Cette obéissance duelle nous est difficile car, bien souvent elles sont contradictoires. S'ensuit alors, une nécessité de profondeur. Aller en soi et trouver la bonne attitude face à ce dilemme.

Les normes auxquelles sont soumis les individus que nous sommes entravent notre liberté d'action. La société fait peser le poids de nos anciennes culpabilités sur les lois émises depuis des siècles. La vérité de la pensée reste une parenthèse dans nos vies. Ce qui est dommageable pour le génie humain. La relativité du monde est enclavée dans un étau privé de liberté.

La raison pour chacun n'est que la norme avancée au-dessus de notre vue, tel le dessus de l'iceberg. Mais qui se soucie vraiment de voir les profondeurs, d'avoir une clairvoyance sur ce qui se passe en tréfonds de nous, dans le chaos et le noir du monde. Le langage est dépouillé de l'habituelle esthétique mensongère. Seul moyen, tenir une pensée discursive qui saura déjouer les pièges du leurre. Le réel n'est pas ce que l'on croit. L'oeuvre du monde, par son naturel énigmatique, ne peut s'arroger d'un mode de pensée étriqué, qui se veut idem dans la continuité de l'erreur du monde.

Savoir retrouver un mode silencieux pour écouter les bruits du monde des idées. S'isoler du brouhaha qui nous égare. La ludique plénitude pour horizon, nous pouvons ainsi parcourir le chemin de la formulation de nos idées asynchrones. Et par ce courage dans la dissonance, nous arrivons sur un terrain nouveau. Un nouvel état qui rend possible une fabrication neuve et autre du projet du monde.

Le rêve de tout être humain à être heureux sur Terre est ainsi possible et redessiné sur fond de prises de conscience salvatrices qui n'entravent pas les lois de la bioéthique. Ces lois de l'humain qui sont primordiales, capitales pour une humanité mature.

L'humanité étant pour l'heure aussi avancée qu'un enfant de deux ans. Pleine d'assurance arrogante et d'égocentrisme, l'humanité avance en faisant erreur sur erreur. Personne n'ose remettre en cause ce chemin suicidaire pris il y a des milliers d'années.

Il faut corriger par petites touches, l'avancement de nos âmes. Pas tout détruire pour reconstruire, juste éduquer et corriger pas à pas, petit à petit... Revenir aux lois naturelles du monde...

En somme, une métaphysique spirituelle dans le bien du monde, pour une vraie grandeur individuelle de nos âmes...


La naissance d'une Philosophie

Théorie de la page blanche pour soi-même et pour l'humanité

La liberté

Une éthique et une générosité élitiste ?

Théories des lois cosmiques

Prise de conscience humanitaire

L'absolutisme : Danger ou acte salvateur ?