Les battements du temps

(Extrait de La naissance d'une Philosophie)



Cette pulsation du monde fait que notre horloge interne se meut dans un balancier synchrone aux éléments. Cette pulsation dans nos veines nous pousse en avant, vers ce temps présent qui va vers l’avenir. Fort du passé, le temps se meut en une toile sereine et calme. Chaque nœud de cette toile est une entrée nouvelle, un évènement certain qui aboutit à ce karma intrinsèque du monde. Cette vérité nouvelle qui arrive à nos oreilles assourdies nous exhorte à prendre le chemin que nous indique le temps.

Le temps, ce temps indéfini qui s’écoule entre nos mains. Cette vie qui pulse en nous et nous agrège de sentiments. Nous pouvons arriver à nous délester de cette suprématie du temps qui passe, par un sommeil éveillé dénué de toute léthargie. Comme un état d’être particulier qui plonge l’homme dans sa réassurance d’être relié au cosmos et au divin.

Loin de tout arrangement cosmique, le temps passe dans nos horloges circadiennes et nous évoluons au gré de la vie animale et végétale. Les éléments se disputent la faveur du grain de sable allant au gré du vent de la vie spirituelle. Car ce qu’il se passe sur les âmes est étonnamment en avance par rapport à nos actes du corps.


La naissance d'une Philosophie

Théorie de la page blanche pour soi-même et pour l'humanité

La liberté

Une éthique et une générosité élitiste ?

Théories des lois cosmiques

Prise de conscience humanitaire

L'absolutisme : Danger ou acte salvateur ?