Rédemption d'une vie

(Extrait de La naissance d'une Philosophie)



Tomber, pour se relever. Descendre, puis remonter, tel un phénix qui renait de ses cendres, la vie revient en soi pour un temps indéfini. Il se peut que l'observance des règles de vie ne soit pas stigmatisée sur la paume d'une main. Arrivé à son terme, le fruit mûr tombe de l'arbre, sa chute à son paroxysme de saveur, entraine le début d'un déclin si cher à soi.

Mais revenir d'une entaille au coeur, nous arrête pour un temps, d'un état à l'autre et nous emmène loin des idioties préconisées par l'abêtissement du troupeau. En somme, mieux vaut tomber et se relever que de ne jamais tomber et se galvaniser de notre égo à tout va. Rit fort celui qui se croit au-dessus de tout, mais rira moins le même en bas, et sa chute le rendra plus humain, plus à même de comprendre les évènements.

L'inconscience des idées nous retrouve en tout point au firmament de la vie pour soi. Revenir d'un état délétère à un état serein et se remettre à vivre joyeusement. Rédemption d'une vie, rédemption des envies et renaissance de l'espérance.


La naissance d'une Philosophie

Théorie de la page blanche pour soi-même et pour l'humanité

La liberté

Une éthique et une générosité élitiste ?

Théories des lois cosmiques

Prise de conscience humanitaire

L'absolutisme : Danger ou acte salvateur ?