Admission parallèle



   
           

Un parallélisme cinglant m’interpelle au plus profond de moi. Cette hauteur de vue due à une prise de conscience spirituelle qui m’est donnée par synchronicité de mon âme et de mon corps.

J’admets ce monde parallèle à force de persuasion de mon être profond arrivé à son terme pour éclore dans ma vie consciente. Ainsi, j’avance sur fond de bien-être de m’être trouvée au travers de la conscience éternelle. Etre accordée à son âme, être en accord avec les éléments et être soi-même partout et en tout temps. Les nœuds inconscients dénoués, l’énergie cosmique circulant en moi, je me pose enfin et me repose sur le plaisir d’être soi. Mon corps et mon âme comme deux parallèles qui se rejoignent et s’unissent pour un seul être car l’unicité présente fait qu’il est impossible de séparer le conscient et le spirituel.

L’avancée spectaculaire fait que le moindre accord de l’un fait aussi l’accord de l’autre. Ainsi, je suis admise dans le monde des idées, ma création oeuvrant pour le bien du monde, à expliquer ce qui se passe au-delà de nos consciences endormies.

Parcourir le monde spirituel me sied tout particulièrement. Je ne m’étends pas sur les détails de ce parallélisme mais se retrouver telle en soi-même est le meilleur des trophées. L’énergie créatrice me parcoure et j’avance enfin sur ma vie sereine et paisible.