De l'équilibrance de vie

(Extrait de La naissance d'une Philosophie)



Sur un fil qui maintient la ligne de vie, nous nous devons de suivre un équilibre qui nous dirige vers un meilleur état. Il faut savoir trouver un juste savoir-être entre nos défauts et nos qualités. C’est en jugulant ces caractéristiques que nous arrivons à l’Homme conscient de ses choix, conscient de son état. Un Homme ancré dans le monde qui se veut volontaire… Nietzsche parlait de surhomme, cet homme en devenir, dans un avenir loin de nous. Je ne parlerais pas de surhomme, qui induit du coup la notion de supériorité. Je parlerais plutôt d’un Homme qui a su vaincre ses mauvais instincts et est proche de la Terre en tant qu’être vivant qui l’habite.

Il ne faut pas oublier notre part animale, il faut la dompter sans pour autant la renier. Des animaux doués de raison et dotés d’une âme en somme. Mais se sentir supérieur, c’est n’avoir pas su dompter un instinct de guerrier. Ce n’est donc pas une avancée, loin de là. Il faut avancer dans le monde en toute intelligence, comme un peu en retrait pour ainsi avoir une part de jugement de nous-même. Si nous sommes trop dans l’affect, dans l’assouvissement de nos désirs primaires sans réflexion consciente, nous annulons nos avancées dans le monde de la Sagesse. Il faut suivre donc une ligne directrice de nous-même qui nous mène dans un meilleur état. Il n’y a pas d’arrivée. Car chaque être humain n’a pas de limites sur sa progression. J’ajouterais même que tout être vivant peut progresser. Ce mystère de la création qui avance dans un meilleur état. Un équilibre qui s’ajuste au gré de nos journées. C’est à chaque moment de vie que l’on doit réfléchir sur sa destinée, sur sa légende vitale.

Et ce n’est point équilibrant d’avancer que sur un seul domaine. Il faut avancer sur tous les plans. Oui, certains domaines sont contradictoires, mais si chacun est avancé à son maximum, l’interaction consciente de toutes nos caractéristiques ou facettes fait que nous devenons un Homme complet, équilibré. Je dis Homme en tant qu’être Humain, donc la Femme est tout aussi concernée par cet équilibre de toutes ses facettes.


La naissance d'une Philosophie

Théorie de la page blanche pour soi-même et pour l'humanité

La liberté

Une éthique et une générosité élitiste ?

Théories des lois cosmiques

Prise de conscience humanitaire

L'absolutisme : Danger ou acte salvateur ?