L'envers du décor

(Extrait de La naissance d'une Philosophie)



Voir au-delà des apparences, voir l’envers du décor n’est pas donné à tout le monde. Il nous inflige une pleine lumière sur ce que nous ne voulons voir. Ce projecteur malicieux est dû à un éveil qui peut déstabiliser et engendrer quelques déconvenues.

Je m’absous par avance de cette liberté de vision qui m’est donnée. Je ne souhaite pas faire fi de ces élucubrations erronées car je sais que c’est un miroir déformant. Nous voyons le monde tel que nous le percevons en nous-même. Changeons notre perception et notre vision sera toute autre.

Un être plein de noirceur en lui verra un monde glauque et tout sera complot. Mais si l’optimisme règne en nous, la vision est plus clairvoyante et sereine. Il s’agit donc là de distinguer l’éveil dans le mal et l’éveil dans le bien.

L’éveil prématuré à coup de souffrance est malsain pour toute personne. Pourtant, l’éveil de l’humanité en est là. Trop vite éveillé sans avoir acquis au préalable la sagesse. Eveil sans sagesse n’est que ruine de l’Homme. Il faut au contraire, un climat serein et doux pour une lumière sur la vérité du monde.

Avant donc tout éveil, il s’agit de régler ses noeuds néfastes qui règnent dans notre inconscient. Libéré du poids des traumatismes, l’inconscient s’élève et va vers cette lumière naturelle qui régénère notre âme et notre corps.


La naissance d'une Philosophie

Théorie de la page blanche pour soi-même et pour l'humanité

La liberté

Une éthique et une générosité élitiste ?

Théories des lois cosmiques

Prise de conscience humanitaire

L'absolutisme : Danger ou acte salvateur ?