Illusion parfaite



   
         

L’illusion parfaite de notre vie nous pousse à agir selon un mode préventif de nos idées. Il est nécessaire de bien intégrer la valeur de la vie pour arriver à interpréter au-delà des choses. Comment ne pas voir ce qui se cache à nos yeux, ce qui est essentiel et transcendantal. La magie de l’illusion est comme une poudre aux yeux qui nous égare de nos priorités. Je ne parle pas des priorités habituelles connues dans nos vies, mais des priorités existentielles, ce qui fait notre essence.

Il est vain de soumettre un interrogatoire primordial de notre inconscient égaré. Cela nous arrive à certaines heures de vivre au-delà de nous-mêmes, au-delà de la vérité apparente. Le synchronisme de deux personnes à deux endroits indéfinis de la Terre nous pousse à réfléchir sur la conscience. Comme deux acrobates suspendus dans les airs du temps pour arriver à avoir la même idée au même moment. La perfection de l’illusion dans le domaine de la conscientisation arrive à nous absoudre sur le mimétisme de ces deux personnes. Elles ne se connaissent pas mais arriment leurs pensées sur l’océan connectique du monde.

Un mode de distanciation vertical nous plombe et nous affecte sur un mode désynchronisé. La philosophie primaire explique ce phénomène sur une partie seulement des consciences. Mais qu’en est-il de l’automatisme arrivé à son plus haut point, quand les lapsus de notre temps nous font agir sur pilotage automatique. Notre condition humaine n’est que peu de choses. Mais il nous arrive de passer en dehors de nos singeries quotidiennes pour expliquer ce pourquoi nous sommes là dans ce monde.