Ligne de faille

(Extrait de La naissance d'une Philosophie)



Arrivé à un point dans sa vie où une page blanche s'ouvre est pour ainsi dire l'avènement de la liberté d’être soi-même. Cette page blanche de notre vie nous astreint à réfléchir sur soi. Le karma positif et négatif étant liquidé, vient à nous une phase nouvelle en dehors de notre destinée primale. Si nous avons dépassé notre propre échéance mortelle initiale, alors, nous pouvons aisément voir cette page blanche qui nous arrive. Une peur peut nous étreindre à cette arrivée, mais si nous en sommes là, c’est qu’également nous avons atteint un niveau de maturité et de sagesse tel que cette liberté de pensée et d’actes ne nous fera pas tourner vers le mal.

De la ligne de faille qui subsiste en chacun de nous, dans l’inconscient collectif, nous en retirons un sentiment de peur mêlé à de l’attirance. Cet interstice tellurique remontant de la nuit des temps, nous avons en nous une part de chaos. L’éthique d’une vie sans fond où nous tombons sans fin nous épuise et nous fait chuter à l’infini. Pour contrer ce chaos et éviter le délitement des sens, il faut se doter d’amour qui nous remplit de bonnes ondes. Ainsi, une renaissance nous ait donnée. Notre environnement est le même, mais notre perception du monde change. L’esprit surpasse la matière pour un embellissement de la finalité du signe des temps.

La secousse sismique neuronale de cette peur insondable nous fait dire que les mouvements de la Terre suivent nos humeurs inconscientes collectives. La morosité ambiante de nos âmes égarées engendre un chaos guerrier et le temps s’ensuit. La morale guerrière nous fait craindre un matraquage du noir sur la finalité transcendantale du bonheur divin. On ne peut effacer les marques des erreurs passées, juste estomper par touche la tristesse des temps maudits.

Par la rapidité d’esprit positif, nous pouvons atteindre un autre plan de conscience. Un plan supérieur où la spiritualité de nos affects est amoindrie par un état de calme et de sérénité qui nous fait avoir de bonnes pensées positives. L’optimisme revient sur des terres brûlées et se faisant, la vie revient en nos cellules. Nous pouvons ainsi changer en nous-même la vie de notre âme par la force de l’amour qui règne en nous.

Le point de basculement est infime. La ligne de faille peut revenir en tout moment d’égarement.

Edgar Cayce, par ses études sur l’Atlantide et par ses multiples lectures de vie nous transmet l’urgence de la prise de conscience sur les mouvements telluriques de la Terre qui nous porte et que nous portons tous en nous. Au cours de ses lectures de vie sous hypnose, sa vision des annales akashiques nous apprend le destin du Monde.

La médiumnité intrinsèque qui vit en nous, nous est révélée au cours d’une élévation spirituelle faite sereinement.

Il ne nous ait pas donné de vie sans rétribution en retour. Nous devons faire avancer le Monde de manière spirituelle autant que matérielle. Mais, les traumatismes hérités de nos vies passées et de cet inconscient collectif qui nous charge négativement, nous ralentissent sur notre avancée spirituelle. Parfois, il suffit d’un rien pour stopper cette évolution. Cependant, pareil, il suffit d’un rien pour la reprendre.

Retrouver la genèse de notre vie véritable. Comprendre le traumatisme primal et le résorber par un état énamouré de la vie qui coule en nous. Notre aurore vient à nous par l’effort de la reconstruction après la vitalité revenue en nous. Le progrès de nos pensées positives a le mérite de nous faire voir la vie autrement. Le changement se fait d’abord en nous et ainsi, l’environnement change par voie de chaîne ascendante et non descendante. Le génie d’autrui nous pousse par un élan positif et notre passé simiesque nous fait avancer sur tous nos états du progrès humain.

Darwin, sur sa théorie de l’évolution des espèces nous indique que les possibilités que nous avons pour être en adéquation avec le monde est valable sans cesse. Ouvrons le champ des possibles. Avançons sur ce beau chemin du progrès des espèces. La vie est devant nous, avec toutes ses possibilités. Il ne tient qu’à nous pour faire en sorte que notre vie soit à la hauteur de nos espérances. Le pouvoir illimité de nos pensées positives est à étudier et à appliquer. Mais cela doit passer par la cicatrisation de notre ligne de faille.


La naissance d'une Philosophie

Théorie de la page blanche pour soi-même et pour l'humanité

La liberté

Une éthique et une générosité élitiste ?

Théories des lois cosmiques

Prise de conscience humanitaire

L'absolutisme : Danger ou acte salvateur ?