De la simplicité d'aimer



   
           

Le développement synchrone des événements de vie nous fait voir le monde selon un mode dual d’une vie dans l’amour. La perception de la finalité simple nous signifie qu’il ne faut pas craindre l’abandon. La recherche élémentaire qui unifie nos glorieuses positions de conscience ne doit pas occulter le fait que l’amour reste l’élément moteur de toute vie.

Loin d’une idée déstabilisée d’un non-amour de soi ou des autres, nous nous épanouissons dans un développement serein. La Vie, le moteur de l’espérance des êtres vivants nous pousse à la déshérence quand l’amour vient à nous manquer. Une vie sans amour ne peut craindre la mort puisqu’elle y est déjà gravée. Une renaissance par l’amour en toute simplicité et sincérité.