Et la Terre se leva



   
           

Lever de Terre de l'orbite lunaire (1968)

Et la Terre se leva, et aida les hommes pour une nouvelle ère où le bien-être règnerait. La vigilance des hommes ne serait plus désorganisée et ne nuirait plus au système cosmique. Un nouvel état du monde s’inscrirait dans le bon chemin de l’Humanité, dans le bon chemin de ce pourquoi tout cela existe. Le Big-Bang, les éléments n’ont pas été créés pour rien, il ne suffit pas d’une race, l’être humain pour tout saccager. Mais la Terre se lève oui, mais ne veut pas aider, elle gronde la Terre, elle gronde, elle pleure, elle s’énerve. Les soubresauts de la Terre nous font peur mais au moins, peut-être nous font réfléchir sur nos erreurs. Il ne faut pas l’oublier, cette Terre qui nous porte. Elle se lève chaque jour, et se couche chaque soir. Mais si l’Homme n’y prend pas garde, elle pourrait ne plus se lever, détruite par la bêtise humaine, par ce sacro-saint « Moi, je », cette arrogance qui nous fait tout gâcher. Le divin est là, partout, tout autour de nous, mais pas là où nous croyons qu’il est, ni ce que nous pensons qu'il est.

Alors laissons la Terre se lever chaque jour, aidons-là et ainsi elle nous aidera. Aimons-la Terre, sauvons la Terre, et elle nous sauvera. Elle s’apaisera et les éléments ne se déchaineront plus pour punir une race qui a l’outrecuidance de se croire au-dessus de tous et toutes. Nous sommes rien face l’Univers, ne l’oublions pas.

Alors oui, contemplons ce Lever de Terre. Car oui sans le Soleil, la Terre ne vit plus, mais sans la Terre, le monde vivant sur cette planète n’est plus. La vie règne sur Terre, existe et tant mieux. Soyons humble face à ce mystère de la vie.