L'instantané, la nostalgie et la projection future

(Extrait de La naissance d'une Philosophie)



Arrivé à un point dans sa vie où une page blanche s'ouvre est pour ainsi dire l'avènement de la liberté d’être soi-même. Cette page blanche de notre vie nous astreint à réfléchir sur soi. Le karma positif et négatif étant liquidé, vient à nous une phase nouvelle en dehors de notre destinée primale. Si nous avons dépassé notre propre échéance mortelle initiale, alors, nous pouvons aisément voir cette page blanche qui nous arrive. Une peur peut nous étreindre à cette arrivée, mais si nous en sommes là, c’est qu’également nous avons atteint un niveau de maturité et de sagesse tel que cette liberté de pensée et d’actes ne nous fera pas tourner vers le mal.

Selon la citation de Sénèque dans La brièveté de la vie "Mais combien est courte et agitée la vie de ceux qui oublient le passé, négligent le présent, craignent pour l'avenir ! Arrivés au dernier moment, les malheureux comprennent trop qu'ils ont été si longtemps occupés à ne rien faire."

Trois concepts différents que sont l'instantané, la nostalgie et la projection future. Et pourtant, il s'agit bien de notre vie. Nous nous promenons sur la ligne de temps de notre vie terrestre sans pour autant maîtriser cette intersubjectivité. En effet, comment réellement savoir si cet acte que nous faisons dans le présent répare le passé ou prépare notre avenir ?

Le seul moyen de bien maîtriser sa vie c'est de la vivre au présent. Ne pas vouloir revivre les bonnes choses du passé ni réparer les mauvaises choses du passé. Non plus vivre en attente d'un beau futur hypothétique ni réparer à l'avance un futur que l'on s'imagine mauvais.

Avant de savoir quoi faire, quoi dire, il faut savoir se poser, et réfléchir. Prendre le temps d'une réflexion. Et voir réellement notre présent. Notre présent nous plait-il ? Si oui, et bien continuons sur ce même chemin et affrontons les aléas ou bonheur sur ce chemin.

Si notre présent ne nous convient pas, il faut savoir définir dans quelle mesure réside cette insatisfaction. Et donc, cette réflexion faite, l'action est nécessaire. Changer notre présent pour qu'il soit conforme au présent que nous voudrions avoir "dans le meilleur des mondes". Après, bien sûr, il y a des choses que l'on ne peut changer. Mais tout ce que nous pouvons changer, et qui nous convient pas, changeons-le !! Il ne tient qu'à nous de faire de notre vie, la vie que nous souhaiterions avoir.

En dehors des contingences qui entravent notre liberté d'action, rien n'est impossible. Réflexion à faire aussi sur les natures de ces mêmes contingences. Elles retardent nos projets ou nous empêchent. Et ces contingences, est-ce vraiment du fait des autres ? Ou est-ce nous-mêmes qui érigeons ces contingences en lois immuables, nous donnant ainsi des alibis pour ne pas changer notre vie.

N'oublions pas que nous naissons seul, et mourons seul. Il n'appartient qu'à nous de faire en sorte qu'entre ces deux moments que nous ne maîtrisons pas, nous puissions vivre notre vie le mieux possible et aussi selon nos aspirations profondes. Suivons notre coeur, nos goûts, nos envies. Libérons-nous du qu'en dira-t-on... Ecartons les empêcheurs de tous poils qui nous culpabilisent de tout changement. Notre vie est d'abord à nous-même. Personne ne vit notre vie à notre place. Alors soyons les propres maîtres de notre vie.

Ne soyons pas englués dans un mauvais passé ni même un merveilleux passé. Et ne pataugeons pas dans l'avenir hypothétique, bel avenir ou avenir minable ? Peu importe. Notre vie se règle au présent. Faisons de notre présent une belle chose. De présent en présent, notre avenir se dessine sur de jolis moments vécus intensément au présent. Car si notre présent n'est pas top, il y a toutes les chances que ce même présent dans l'avenir ne nous soit carrément exécrable.

Tout simplement au nom du ras le bol. Nietzsche et son "éternel retour" en parle bien. Voulons-nous notre présent 1 fois, 10 fois, 20 fois, 1 000 fois, 1 milliard de fois ou à l'infini ? Si nous nous posons cette question de notre présent, à chacun de nos actes ou pensées, en principe, nous devrions vivre superbement bien notre vie...

Une vie choisie par nous-même. Une vie libre de ses actes et de ses mouvements.


La naissance d'une Philosophie

Théorie de la page blanche pour soi-même et pour l'humanité

La liberté

Une éthique et une générosité élitiste ?

Théories des lois cosmiques

Prise de conscience humanitaire

L'absolutisme : Danger ou acte salvateur ?